Car  du 29 JUILLET 2018 à 

SAINT HUBERT

SAINT HUBERT

Après notre premier déplacement à Auderghem, nous prendrons cette fois le chemin de nos Ardennes. Direction Saint Hubert.

Capitale européenne de la chasse et de la nature, Saint-Hubert a un passé prestigieux. De nombreux monuments rappellent le destin de la ville longtemps lié à son abbaye et à la légende de saint Hubert. Poussez la porte de la basilique puis baladez vous dans le quartier historique... Hubert, chasseur devenu saint en forêt d'Ardenne

Depuis des siècles, la grande forêt de Saint-Hubert est un refuge pour la vie sauvage et un paradis pour les chasseurs. Dans cette forêt mythique, véritable sanctuaire naturel, un cerf portant une croix serait apparu à un noble chasseur nommé Hubert et l'aurait converti. La légende de saint Hubert est née.

Son culte se répand dès le 13ème siècle, de la mer du Nord aux Alpes, du Rhin à la Loire. Hubert qui fut évêque du diocèse de Tongres-Maastricht au 8ème siècle est rapidement devenu un saint, 16 ans après sa mort. Puis la légende en fait un chasseur converti et un guérisseur de la rage. Son corps est transféré au 9ème siècle, de Liège jusqu'à la terrifiante forêt d'Ardenne, au monastère d'Andage (la future ville de Saint-Hubert).

C'est là que ses reliques seront vénérées par des milliers de pèlerins. De telle sorte que, grâce aux offrandes des fidèles, le monastère devient un centre religieux, intellectuel et artistique renommé. Au 12ème siècle, Andage perd son nom au profit de Saint-Hubert. Et bien que les reliques du saint disparaissent lors du saccage de l'abbaye par les Huguenots français en 1568, le monde de la chasse reste fasciné par ce héros.

Mêlant le religieux et le profane, les fêtes de la chasse et le grand cortège historique sont organisés chaque premier week-end de septembre. Cet évènement populaire rappelle que la ville de Saint Hubert est la capitale européenne de la chasse et de la nature grâce au saint guérisseur et protecteur de la vènerie.

Après notre marche, direction Fourneau-Saint-Michel pour la visite de son domaine. .

Une fois de plus, nous vous invitons à vivre cette découverte avec des yeux d'enfants sous la houlette d'un guide. Laissez vous séduire ...

En bordure des forêts ardennaises de Saint-Hubert et de Nassogne, dans une magnifique clairière de fond de vallée, subsiste encore un remarquable haut-fourneau du XVIIIe siècle, à côté duquel vous trouverez le Domaine du Fourneau Saint-Michel.

Le Domaine du Fourneau Saint-Michel vous propose une promenade à la rencontre de huit hameaux typiques de l'architecture rurale traditionnelle: habitations, fermes, chapelle, école, etc.

Plus de 50 habitats et ateliers d'époque sont transplantés ou reconstitués dans un site naturel remarquable. Ce lieu se veut être le reflet vivant de ce qu'était la vie et l'architecture en Wallonie au XIXe siècle et au début du XXe siècle. Folklore, artisanat et métiers d'autrefois y sont présentés aux visiteurs selon une programmation annuelle. Cafétéria accessible.

Le prix: pour les membres sans la visite: 14€, avec la visite: 18€

pour les non membres sans la visite: 17€, avec la visite: 21€

8h00: Péville

8h15: Beyne-Heusay (maison communale)

8h30: Chênée (place Willems)

Possibilité de visiter individuellement le musée du Fer, nouvellement rénové, prix de l'activité en supplément.

Pour tout renseignements complémentaires: Patrick REMY 0475/45 22 12 ou remypat@gmail.com. 

Pour votre réservation, rien de plus simple, vous cliquez sur INSCRIPTION ci-dessous.

Vous effectuez votre paiement sur le compte: Les Roteus di Houssaie BE58 79251904 9779.